Le Mouvement des Non-Alignés (MNA) qui vient de se réunir à Cuba a un air de réchauffé, n'est-il pas ? Il faut dire que la guerre froide qui a vu naître cette coalition est bien loin, aujourd'hui.
Une petite question terminologique me tracasse cependant : quand on est non-aligné et qui plus est en mouvement, ne peut-on craindre un jour l'alignement ?
De plus, demander un siège au Conseil de sécurité de l'ONU ne prédispose-t-il pas à s'installer ?

Filou
Hors-ligne