Evidemment à Shanghaï on parlera de solitude intérieure car l'environnement n'est pas vraiment propice à l'isolement. On dirait même que ça grouille ...



Pour ceux qui ne la connaissent pas, vous pourrez identifier Michelle à la gauche de son chevalet. C'est la dame avec les lunettes de soleil qui essaie désespéremment d'entrevoir son prochain sujet.

Peut-être est-ce celui-là : un concentré de Shanghaï avec beaucoup de béton, du pétrole à 36 cts d'Euro le litre...et un zeste de Chine éternelle...



Pour découvrir l'oeuvre de Michelle :www.auboiron.com
et son "road book" réalisé par Charles :http://www.auboiron.com/shanghai/index-roadbook.htm

Photos : Charles Guy 2005