Le jour, la nuit, à Paris, à La Rochelle, dans les airs, sur les médias... la candidature de Paris pour organiser les Jeux Olympiques en 2012 est omniprésente.

anneaux rochelle


Nous avons même vu notre maire à tous venir chercher au stade de Saint-Denis, rebaptisé pour l'occasion "Stade de France Paris 2012" le baton du relais et confier à Jean-François (Lamour) qu'il allait dormir avec ...

Mais jusqu'où iront-ils ?

Jusqu'à Singapour où toute la délégation française ou presque (exit les porteurs de casserole, l'épreuve n'est pas encore homologuée) se retrouve pour défendre le dossier et éventuellement procède à quelques contacts avec des afiCIOnado des JO, officiellement prohibés.
Chefs de gouvernement, chefs d'Etat, sportifs de haut niveau, ministres des sports...tout le monde s'emploie à qui mieux-mieux dans les tranchées. Entre français et anglais, les deux favoris dit-on, on s'envoie sinon des javelots, du moins de bonnes piques, bien loin de l'esprit olympique ...

Gageons que si c'est Londres qui emporte l'affaire et se fait passer les anneaux au doigt, notre compagnie ferroviaire nationale saura bien organiser quelques charters à destination de la capitale tamisée...
Cette lutte fratricide entre riverains s'inscrit tout à fait dans l'ambiance actuelle, celle d'une Euro star déchue.

On aurait pu aussi rêver de collaboration entre capitales si proches ...mais cela est une autre paire de Manche, n'est-il pas ?