35 000 loulous qui se suivent à la queue leu leu et des rues bien embouteillées, c'est ce qu'on pouvait voir aux abords de la mairie du 12e arrondissement de Paris, ce dimanche matin ...

emporté par la foule
Les parisiens, comme dab, très cools n'en veulent pas à cette foule.

le stand des éponges

Ils passent même l'éponge...



miles 14

Vers le 14e miles, (Paris ton échelle de valeur fout le camp !), un petit groupe de chalands réussit à s'échapper dont le n° 26 (le 3e en partant de la droite),
un gars du Kenya qui passera le premier à la caisse.

tête de course
Non, ceci n'est pas une marathonnade :-)

Les autres devraient percevoir également, lors du ravitaillement,
quelques fruits secs collectés par un des sponsors de l'épreuve

écureuil

Le "gros de la troupe" défilera ensuite sans caddies et tentera de boucler les 42 km de cette course de fond à son rythme.

gros de la troupe

nuées de sauterelles

Comme dit le Baron, l'important n'est-il pas de participer ?
A l'in-star de ce digne monsieur qui nous déclare sa flamme pour les Jeux....

porteur de flamme

... ou de ce papa très coureur qui en profite pour faire prendre l'air à sa Valentine.

valentine

Le 10 avril c'était également le Marathon de Canberra (Australie), de Rotterdam (Pays-Bas), de Fribourg et Bonn (Allemagne), de Santiago du Chili ou de Martin Fiz (Espagne)* ainsi que le départ du Marathon des sables... Sans parler des marathons du rire, marathons des mots, marathons photos ... organisés tout au long de l'année ou même des cyclistes qui battent le pavé cette même journée ...

Mais qu'est-ce qui fait donc courir tous ces gens ?

belle foulée dans la foule

La volonté de vouloir se dépasser ?

Alors, ce n'est pas prêt de s'arrêter ...

:-)

Marathon Man
auquel il est arrivé une fois de faire un semi-marathon berlinois...mais il n'avait pas le choix...

Merci à Menu pour sa page sur les dates de marathon dans le monde