Interpellé par un des étudiants de Sciences Pot à propos de ceux qui disent "qu'il va pleuvoir pendant quarante jours si on vote non", le béarnais qui n'a pas l'habitude d'ouvrir le parapluie n'est pas resté sec et aurait rétorqué avec passion (Le Monde du 1er avril) : "je vous le dis de toutes mes fibres, il pleuvra plus de quarante jours !"

L'Amusoire qui n'était pas au courant, ne sait si c'est le jour du poisson qui a provoqué de tels remous. Le fibreux député des Pyrénées atlantiques aura été encore emporté par son haut débit qui gave grave. En tout cas, ces eurosceptiques de culto se réjouissent d'avance de cette "astro-méteo" car la nappe phréatique va pouvoir ainsi se reconstituer.

Nul ne contestera que les allusions bibliques fleurissent à un train d'enfer en ce moment. Après "les 40 jours et le déluge", devraient être bientôt à l'affiche des prêches : "l'apocalypse du non", "le chemin de croix du oui", "la résurrection de Raffarin" (euh non, pas celle-là s'il-vous-plait...)...

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3224,36-634195@51-634440,0.html