L'administration Bush vient unilatéralement de proposer la candidature de Paul Wolfowitz à la tête de la Banque Mondiale. En quelque sorte, le clan des faucons a plébiscité le choix du neo-con*...
L'ex-secrétaire adjoint à la défense, artisan de la guerre en Irak devrait donc diriger une institution qui a théoriquement pour mission de lutter contre la pauvreté dans le monde.
Quant on sait que ce personnage saignant* est appelé familièrement « Wolfie » par Bushie, on se demande effectivement si l'on n'introduit pas le loup dans la bergerie.
Ceci dit c'était déjà un autre « wolf » (Wolfensohn) qui était à la tête de cette banque des pauvres.
Le changement dans la continuité en quelque sorte ...

AFP 31/03/2005 http://fr.biz.yahoo.com/050330/202/4c8a5.html

* neo-conservateur
* En 2003, Wolfie s'est décrit comme un être de compassion, un « coeur qui saigne ».


Filou