"Appelée «poule de Numidie» chez les Romains, «poule de Turquie» à la chute de l’Empire byzantin, «poule du Pharaon» ou «poule d’Inde» au XVe siècle, elle devint «pintado» en Espagne (signifiant «bien fardée») un siècle plus tard. Un nom donné pour son casque en pointe sur la tête et les deux barbillons rouges entourant son bec."

Cet extrait du site "la-pintade.com" édité par le Comité Interprofessionnel de la Pintade donne tout de suite le ton.

Ambiance confortée par cette publicité sur laquelle on se demande bien qui est la pintade* au sacré tempérament ...

publicité pour la pintade

A l'idée de la passer à la casserole, on se lèche les doigts d'avance, n'est-ce pas ?

Ces publicitaires ont vraiment l'esprit volatile. Toujours perchés sur les rameaux de l’ambiguïté ...

Une pub sexiste, pensez-vous ?

Mais ce n'est rien à côté du florilège qui suit : ""le sexisme dans la publicité en 45 affiches surprenantes".

La cuisine, la voiture, le ménage, le lit ... autant de scènes et de stéréo-types où le type a toujours le beau rôle et dame le pion à la dame.

Comme c'est souvent le cas, voyager dans le temps permet d'évoquer la théorie de la relativité ... de nos clichés ...

A vous de juger : "le sexisme dans la publicité en 45 affiches surprenantes"



Filou

My Lady Heroïne by Serge Gainsbourg on Grooveshark


* La pintade selon le CNRTL : "P. anal., fam., péj. Femme sotte, vaniteuse. Ce n'est pas nous qui avons (...) comme M. Masson, traité de «pintades» et de «grues» les dames qui n'étaient pas de notre avis (Marnold, Cas Wagner, 1918, p.135) : http://www.cnrtl.fr/lexicographie/pintade