16 septembre 2007

Edifiée au 16e siècle dans un verrou glaciaire, Notre-Dame-de-Pène-Tailhade,

a un nom qui, malheureusement, lui colle à la peau.

Elle est en effet à la peine

et se fait sans cesse taillader

par des engins démesurés.



Dernièrement, tout le bas du toit a été embarqué,

laissant une sacrée ardoise à la municipalité.

Et on ne parle pas des façades rayées

des riverains de Cadéac-les-bains ...

Au début du siècle,

la circulation y était beaucoup plus calme

comme en témoigne ce cliché...

http://www.culture.gouv.fr/Wave/image/memoire/0245/ivr73_00650115nuc_p.jpg
Photo issue de la base Mérimée du ministère de la Culture


Aujourd'hui, avec le développement de l'immobilier touristique dans la vallée

et les passages répétés des poids-lourds aragonais (1),

le calvaire de la chapelle n'est pas prêt de s'achever ...

Des stigmates apparaissent à la tête ...



...ou aux pieds



Pendant ce temps, des badauds assistent impuissants à la cène (2) ...



Filou
casque d'Aure

(1) En l'occurrence, les présents dégâts ont été occasionnés par des engins de la vallée.
(2) La scène représente la mort de la vierge. Pas étonnant avec le dioxyde de carbone qu'elle inspire ...

Pour en savoir plus sur la chapelle

***


Additif au billet du 16 septembre : Après la tête, voici qu'on s'en prend aux pieds de la dame (fin décembre 2007)



pene tailhade

pene tailhade

***


Mise à jour du 31/03/2008

Allez hop ! Encore un morceau de la chapelle enlevé !



Quel chemin de croix ...

A croire que celle-ci ne protège pas ...

***


Mise à jour du 8 juin 2008

Bon, finalement, les acteurs publics ne s'en balancent pas, à voir les 4 portiques installés aux abords de la chapelle.

portique pour chapelle en danger

Un des montants de l'un d'entre-eux est déjà tordu, ce qui laisse présager que ce n'est pas gagné.

Et puis cela ne résout pas le problème du sens alterné (voir dégâts de décembre 2007).

Mais il y a un progrès quand même ...

***


Mise à jour du 19 novembre 2008

La dame se refait une beauté





Pas évident de travailler sur ce chantier où tant de pèlerins passent dans les deux sens.

D'autant que ce n'est pas prêt de s'arrêter car, malgré les sollicitations de la mairie auprès de la préfecture, le contournement de Cadéac n'est pas prévu pour 2009.
La réfection de la toiture du porche de la chapelle a été réalisée pour des raisons de sécurité : il n'y avait plus de poutres et la volige bougeait énormément ce qui aurait été dangereux en cas de chute de neige. La dépense est imputée aux assurances concernées (voir plus haut dans le billet) et une petite partie à la commune.
Dixit le maire de Cadéac, Jean-Louis Anglade.

Merci à lui.

Pour la fête de l'immaculada, on a repeint la chapelle en blanc ! (MAJ 11/12/2008)





Les fresques victimes des frasques des véhicules (échappements) sont restaurées.
Dire qu'il y a tant de gens qui passent devant et qui ne les voient ...(Mise à jour du 3 octobre 2009)

restauration des fresque de la chapelle de Pène Tailhade - Cadéac les Bains

Une grue s'est posée sur la chapelle. Elle aide au passage d'un transformateur. (mise à jour du 7 octobre 2009)

grue à Cadéac
Plus de photos


Découvrez la playlist ave Maria avec Chapelle du Roi