Le parti socialiste serait-il devenu un adepte du SM ?

Le "gouvernement de l'ombre" censé donner un coup de fouet au PS rend fantôme le Bureau national après les départs de Fabius et de DSK.

Le parti, écartelé par les ambitions personnelles, devrait s'attacher les conseils d'un sage (actif ?) s'il veut renouer les liens cassés.

A moins qu'une apparition de la Madone du Poitou mette fin à ce désordre injuste ...

Filou en plein tripalium