A quelques encâblures de la Présidentielle, il convient de procéder à quelques réglages d'image.
C'est ce qu'ont compris et entrepris les Dominique, Ségolène et autre Marine...

Des kilos en trop qui font pschhhit, une coiffure plus platine, des dents moins incisives, une paupière qui remonte, une verrue qui prend la poudre d'escampette* ... que de rénovations dans nos postes de télévision.

Il faut dire que ces candidats à la candidature sont placés sous l'observation constante de forêts de caméra et de micros, en attente du moindre rictus ou de la petite phrase qui va dérider ou enfoncer. Regardez la "candidate préférée des français" qui a été se perdre dans l'enfer du Nord et s'est fait reprocher par les militants un drainage médiatique exacerbé ...
Le sourire de facade qu'elle arborait en réaction aux propos peu amènes de certains intervenants était placé sous surveillance active (Nicolas n'y était pour rien) des caméras inquisitrices et des flashs crêpitant.

Vite, vite, faisons disparaître cette moue de contrariété sur ce visage "harrassé" et montrons nos désirs d'avenir actuellement en construction ...

En ces temps de solde, le lèche-vitrine, c'est ça qui prime !

Il ne reste plus aux Nicolas, François, Laurent ... qu'à s'acheter des talons, de s'équiper d'implants voire de changer de chapeau ou bien d'acheter des lentilles* pour mieux passer à la télé...

Mais ne nous trompons pas sur la marchandise. Sur ce marché de la politique peuplé de "harengueurs", ce qui fait la qualité du produit, ce n'est pas l'étiquette, c'est le contenu et là ...sauf exception, la différenciation est difficile à établir.

Un conseil : demandez le programme et ne vous contentez pas du vidéogramme !

Filou
Candide non candidat, inspiré par l'article de Vanessa SCHNEIDER paru dans le Libération du 11 février 2006.