http://vegetol.org/
http://institut.hvp.free.fr/
http://www.oliomobile.org/

Petite recette (presque réalisable dans son jardin) :

1 - Fauchez 1 hectare de tournesol ou de colza.
2 – Triturez les végétaux ainsi obtenus
3 – Pressez à froid
4 – Filtrez finement le tout pour éliminer les particules

Vous obtenez environ 800 litres d'un excellent bio-carburant - renouvelable - pour votre moteur diesel (sans injection directe) :
Jusqu'à 30% du mélange avec du gasoil sans aucune modification du moteur.
De 30 à 100% une adaptation du moteur sera nécessaire (par exemple avec 1 kit bi-carburation - Diesel ou HVB - dont le prix est d'environ 500 Euros).

Les résidus du pressage sont des tourteaux 100% végétaux qui servent à l'alimentation du bétail.

Le raffinage des HVP ne produit aucune pollution ni aucun déchets.

Ajoutez à cela :
Que le bilan énergétique (énergie dépensée pour produire/ énergie restituée) est de loin le meilleur de tous les autres carburants (y compris le diester).
Que les émissions de gaz à effet de serre sont nettement en retrait par rapport aux carburants fossiles.
Que le prix de revient hors taxes d'un litre de ce carburant vert est de l'ordre de 70 cts d'Euro
Que production, raffinage (infrastructures légères) et distribution peuvent être décentralisés et profiter ainsi à la re-dynamisation des zones rurales...

Et vous aurez compris tout l'intérêt de promouvoir l'utilisation de ce bio-carburant.

Vous comprendrez moins en revanche pourquoi l'Etat Français ne fait rien pour encourager cette nouvelle filière qui serait salutaire pour nos agriculteurs en difficulté, pour le développement de nos régions et pour notre indépendance énergétique...

Petit historique :

L'utilisation des huiles végétales comme carburant n'est pas neuve…
Rudolf DIESEL, l'inventeur du moteur à compression du même nom les utilisaient déjà en 1892.
Après le raz de marée de l'or noir, au début du XXème siècle, les huiles végétales sont délaissées au profit du pétrole qui ne coûte rien. Les préoccupations écologiques sont alors inexistantes…

Les crises pétrolières successives de la fin du XXème siècle ainsi que l'émergence du problème du réchauffement de la planète notamment par l'émission en masse de gaz à effet de serre incitent à de nouvelles recherches...

En France, par exemple, en 1996, Alain Juste, ancien maçon, expérimente sans problèmes l'utilisation des HVP sur une soixantaine de véhicules et envisage de construire une unité de production qui alimenterait en bio-carburant tous le département du Lot et Garonne.
http://valenergol.free.fr/presse/articleld13-02-96.htm

Il crée la Société Valenergol, attaquée peu après par l'Etat en Justice pour... non paiement de la TIPP (Taxe Intérieure sur les Produits Pétroliers)…
http://valenergol.free.fr/presse/articleld7-7-2001.htm

Après une procédure interminable la société est condamnée a verser un arriéré de Taxe Intérieure sur les Produits Pétroliers (pour une huile végétale, c'est fort) sur la totalité de l'huile déjà utilisée… et sur la base de l'essence plombée…
Valenergol se trouve menacée de disparition...
http://controverses.ensmp.fr/public/promo01/ctrv37/pages/sommaire.htm

Il est intéressant de noter que le diester (autre carburant vert plus compliqué à raffiner, plus cher à produire, plus polluant, mais aux mains de grands groupes dont le pétrolier Total) bénéficie d'une exonération de la TIPP au même moment…

Après plus de dix ans de combat d'une poignée d'irréductibles convaincus, et après une reconnaissance au niveau Européen en 2003, les HVP sont devenue officiellement, le 1er janvier 2005, un biocarburant autorisé en France. Elles restent à ce jour passibles de la même TIPP que le gasoil (donc plus chères à la pompe et difficile à rentabiliser)...
http://institut.hvp.free.fr/dossiers/HVP%20&%20fiscalite/synthese-legalite-taxationHVPcmai05.pdf

Nous continuons à acheter au prix fort du pétrole à l'étranger…
Nos petits agriculteurs continuent à galérer ou à disparaître…
Nos zones rurales continuent à se désertifier…
L'Europe continue à subventionner la mise en jachère de nos sols…
Au mépris flagrant des accords de Kyoto, nous continuons a polluer sans rien changer…
…Total a fait 6 milliards d'Euros de profits au premier semestre 2005…
...et la TIPP continue de couler à flot...

Bravo les artistes !

Tout baigne dans l'huile…

Cap'tain Glou