1) Socialofolies à la Rochelle

Programme d'enfer concocté cette année à la Rochelle par les universitaires du parti socialiste.
Un peu à l'ouest depuis pas mal de temps, les socialistes ont décidé d'en tenir compte et d'organiser leur université d'été à La Rochelle, port de grandes migrations. Lors de ce grand rassemblement, courants majoritaires, minoritaires, dissidents seront animés par des ténors qui ont bien du mal à s'accorder : Hollande en chef d'orchestre contesté, Fabius premier violon franc tireur, Emmanuelli la ligne dure, Jack l'éternel candidat, DSK l'embusqué .... En musique de fond, celle du NPS (Nouveau Parti socialiste). Sûr qu'ils vont tous y aller franco et que les remous provoqués par le déplacement de ce gros paquebot ne vont pas être minimes. Jean-Luc Mélenchon a parlé de noms d'oiseaux qui ont commencé à voler dans un "parti un peu rase-mottes". Il voulait sûrement dire "rase-mouettes". En tout cas, La Rochelle qui (dixit) se caractérise par la Pensée, la Tolérance et l'Ouverture au Monde était la plus à même d'accueillir ce tumultueux rdv. Une question subsiste : le résident de l'île de Ré voisine va-t-il franchir le pont pour rejoindre ses petits camarades ?
Source : Reuters Paris - 22/08/2005

2) Va piano, man !

Rappelez-vous, c'était l'histoire romantique du printemps : un inconnu amnésique était retrouvé en costume-cravatte sur une plage anglaise. Privé de parole, il s'exprimait en jouant sublimement du piano. 4 mois plus tard, on apprend que "Piano man" est allemand, qu'il n'était pas du tout amnésique mais cachait une tentative de suicide et qu'il jouait certes bien du piano, mais seulement d'une touche ...
Source : Reuters Berlin - 22/08/2005

3) Pas de pot* pour l'EPO man

Dans son édition de mardi, le quotidien L'Equipe affirme que Lance Amstrong a eu recours à l'érythropoïétine (EPO) pour gagner le premier de ses sept Tours, en 1999. A l'époque l'EPO était indétectable. Des échantillons d'urine prélevés lors de six étapes de ce tour ont été analysés à partir de décembre 2004 par le Laboratoire national de dépistage du dopage de Châtenay-Malabry (LNDD). Ils contiendraient des traces d' EPO.
Pour l'instant le laboratoire ne confirme pas que les échantillons appartiennent bien à Lance Amstrong. Il renvoie, comme l'AMA (agence mondiale antidopage) la patate chaude à Fédération française de cyclisme, au ministère des Sports ou à l'UCI .
Sur son site peu ouvert (il faut se loguer pour y accéder) le "Tour operator" dément toujours aussi formellement son implication et déclare que "la chasse aux sorcières continue" en qualifiant cette enquête de "journalisme de tabloïd".
Les mauvaises langues s'étonneront de voir sortir ces résultats, une fois la carrière du champion terminée et son 7e Tour de France bouclé. Si l'américain avait été convaincu de dopage, gageons que l'audience du Tour n'en aurait pas été dopée.

* Pot belge s'entend : redoutable assortiment de mixtures détonnantes qui vous fait furieusement grimper plusieurs cols hors catégorie dans la journée.
Source : Reuter Paris - 23/08/2005 Le site officiel de Lance Amstrong : http://www.lancearmstrong.com/

4) Les régularisés du bloc

Le ministère de la Santé a publié un décret permettant de régulariser la situation des personnes exerçant auprès des chirurgiens libéraux comme aides opératoires, sans disposer de titres requis. Il s'agit principalement des secrétaires ou épouses bénévoles de chirurgiens qui pourront passer prochainement un examen "de vérification des connaissances" afin d'être autorisés à continuer à travailler.
Vous me direz, on se demande bien pourquoi elles exerçaient, si elles ne disposaient pas des papiers nécessaires. Il y en a qui se font expulser pour moins que ça ... Pourquoi un tel engouement pour un job non payé ? La nécessité due au manque d'infirmières, la volonté de seconder voire de surveiller l'époux lorsqu'il opère, le plaisir de mettre le doigt sur la couture du patient... ? On ne sait exactement. Par contre, on peut se douter que nos bénévoles certifiées iront demander à leur petit mari une indemnité correspondant à leur nouvelle qualification... sinon aux ordres, elles ne resteront ...
Source : AFP Paris 23/08/2005