Je donne, tu donnes, il donne, vous donnez...

paume


Vous voulez conjuguez ce verbe au présent et à toutes les personnes sans attendre un quelconque futur ?
Donner pour donner, juste pour le plaisir, le geste désintéressé par excellence dont vous n'obtiendrez aucune reconnaissance, don sans pardon ni rémission ...
Pas de déduction fiscale à la clé ni de citation à l'ordre du mérite. Acte anonyme s'il en est.
Juste vous séparer d'un de vos biens sans vouloir faire le bien, objet de valeur ou sans valeur, trucs, machins ...peu importe.
Histoire de changer les codes, d'inverser les paradigmes, de renverser le mythe de la propriété, universellement sacrée. Vous avez envie de donner et êtes persuadés que vous avez le don pour ce faire ?

Alors rendez-vous sur la place d'offrandes publiques où le Grand Don opère : Un pont de Paris, passage entre deux rives, pont qui regarde stoïque passer les courants : plus exactement le Pont Marie, lieu de tous les miracles où votre apparition est souhaitée le samedi 25 juin à partir de 15 heures. Venez-y, vous n'y serez pas marri.

Dondons, dondaine, larrons et lardons, ils vont tous se la donner au Grand Don !
Laurent me l'a dit : Il est même prévu que ce jour-là, le soleil donne !

Que cette journée, bulle et belle incongrue, soit Champagne* !



Don Pérignon, pote à Proudhon

Pour en savoir plus, rendez-vous in situ : http://granddon.free.fr/

Voir également le précédent billet de l'Amusoire sur le Grand Don : http://www.amusoire.net/?2005/03/05/4-le-grand-don
Crédit photo : image issue du site du Grand Don

*Allusion emphase avec des copines de bulles qui se reconnaîtront