Ce passionné de rugby qui prônait une vie simple et sincère critiquait notre société toujours plus pressée et coupée des beautés du quotidien.
L'essentiel, selon lui, était d'avoir un regard attentif, émerveillé et respectueux sur notre environnement.

L'Amusoire voulait rendre un modeste hommage à ce grand Monsieur qui allait énergiquement à contre-courant, respectant les gens ordinaires et s'offusquant de l'hyperactivité et de la frénésie de notre monde.

Elle le voulait d'autant plus que peu de médias ont signalé sa disparition et encore très en retard.

Triste époque où la venue à Paris d'une héritière des hôtels Hilton provoque bien plus d'émoi...

Expliquez-moi !

Filou