Il a 78 ans mais cela ne l'empêche pas, même sans le vouloir, d'être partout sur le Net. La rapidité avec laquelle a été bouclé le conclave devait bien nous mettre la puce à l'oreille et nous indiquer que son règne allait être placé sous le signe de la réactivité et de l'ubiquité ...

Ainsi Benoit XVI se retrouve, à son corps défendant, sur le site de vente aux enchères EBay. Ses filiales allemandes et autrichiennes proposent aux adeptes du "féti-schisme" près de 3000 articles parmi lesquels des photos, chapelets, portraits, livres et même des vêtements de toutes tailles arborant fièrement le message "Habemus papam !"
(...et des t-shirt aussi ...!)

habemus t-shirt

Buy papal by Paypal ?


La guerre des noms de domaines, classique sur Internet, a tourné court également car un certain Roger Cadenhead avait bien spéculé et réservé le fameux "benedictXVI.com".

Peut-être avait-il eu une prémonition...

Depuis, les autres "e-squatteurs" se sont réveillés car les extensions .net, .info, .biz (ça promet)... ont toutes été rafflées le 19 avril ...(interrogation de la base whois).

Aux dernières nouvelles, Roger ne serait pas prêt à vendre "benedictXVI.com" à des sites de jeux et dit carrément "no au porno". Il demanderait quand même quelques compensations pour céder ses droits (on est humain tout de même) :
  • deux nuits dans l'hôtel qui a hébergé les conclavistes et leurs patrons,
  • une mitre ou deux (il ne précise pas la taille),
  • une complète absolution pour une semaine agitée sous les péchés en 1987,
  • une quatrième de couv' de la prochaine bible sur Movable Type (un éditeur de blog) dans l'hypothèse où Joseph utiliserait ce logiciel pour faire partager son intimité papale (il prêche pour sa chapelle, celui-là). Nul doute que l'estampille "pope inside" est prévue !
and last but not least :
  • la paix dans le monde !


On ne sait si les exigences sont cumulées...

Nous en sommes benoîts et même pantois à dérouler les pans de ce "cyber-univers" aux antipodes des règles bénédictines...

Les dépêches sources :
Le nom du nouveau pape était déjà réservé sur Internet - AFP (20/04)
Des objets de piété représentant Benoît XVI en vente sur l'internet - AFP (21/04)
Le site de Roger Cadenhead