"Préventeur", voilà un mot qui se répand comme une trainée de poudre ! A la lecture de ce terme technique figurant dans une offre d'emploi, l'Amusoire a tenté d'en tracer les nombreuses occurrences sur le Net ou dans les dictionnaires honnêtes.

Semblant sortir tout droit d'un lexique québécois, le terme désigne, vous vous en douterez, des personnes en charge des questions de sécurité et de prévention dans les entreprises. Dans une société qui tente de se border et dont la moindre initiative est pesée en terme de risque, le préventeur ne pouvait que croître et se multiplier. Pour cela, il doit se mélanger avec la préventrice ou la préventionniste, c'est selon ... Peut-être même un jour fautera-t-il avec la "préventeure"...

En France, sa prolifération est facilitée par un décret obligeant les entreprises à évaluer les risques professionnels encourus par ses travailleurs en matière de sécurité et de santé. Il doit correspondre plus ou moins au métier de "risk-manager" dont l'origine anglo-saxonne est manifeste ou bien des "chargés de sécurité", croûlant de plus en plus sous le poids des responsabilités...

Le grand Bob* nous dit que le terme serait né en 1960 (L'Amusoire est toujours à la pointe de l'actu, c'est bien connu !) d'après "prévention" sur le modèle d'inventeur...sauf que l'un est à l'antipode de l'autre, ne trouvez-vous pas ?
Mon illustre Larousse illustré, quant à lui, passe le job sous silence.

Mais que fait donc le préventeur dans la vraie vie ?

Son activité est multiforme.
Ainsi un préventeur peut aiguiser sa perspicacité sur l'avantage que présente des couteaux qui coupent dans la filière viande mais aussi s'enflammer pour la sécurité incendie ce qui expliquerait peut-être qu'il entretienne des relations étroites avec les CRAM (Caisse Régionales d'Assurance Maladie).
En Belgique, il existe même un carnet du préventeur.

L'Amusoire est vraiment désolé de s'être moqué gentiment de ce métier sûrement très utile mais il ne fallait pas piquer sa curiosité. Sa démarche risque peut-être de lui mettre à dos la corporation mais comme le dit l'adâge populaire qui commence à dater "qui ne risque rien, n'à rien".

Pour plus d'informations sur ce métier, voir le site du préventeur.

Filou

*Grand Bob est le Robert de la langue française pour lequel, malgré son langage familier (c'est beau la famille !), l'Amusoire a le plus grand respect.

Pour les termes techniques, un très bon dictionnaire en ligne à consulter : "Le grand dictionnaire terminologique" de nos amis québécois. Vous y trouverez des termes et leurs équivalence en anglais et ...latin...de quoi ne pas le perdre ...