Bon,
même si l'Amusoire ne pense pas que 175 millions de francophones vont lire ce billet (son hébergeur ne le souhaiterait pas d'ailleurs), elle se félicite du dynamisme de sa langue maternelle parlée dans les cours de récré et encourage les millions de vecteurs anonymes (salut les vecteurs !) qui relaient ce bel idiome, à continuer.

Certes, il convient de reconnaître que nous sommes harcelés de "snobiwords" à l'instar de ceux qu'utilisait hier soir à la téloche publique, la véhémente Daniela Lumbroso. Pour nous alerter sur le fait que l'émission avait lieu en direct (chose rare s'il en est !), l'animatrice n'a-t-elle pas utilisé à l'envi le mot "live" ou "direct live" et ceci en pleine semaine de la langue française et de la francophonie ...

Encore heureux que celle-ci n'ait pas poussé la chansonnette jusqu'à demander aux téléspectateurs de voter pour les "songs" ...

Entendons nous bien, il ne s'agit pas de brider la créativité, de se retourner sur des lustres passés ou de figer toute évolution. L'Amusoire ne fabrique-t-elle pas elle-même, de temps en temps, des mots bizarres, peu orthodoxes ?
Nous voulons juste préciser qu'à force d'emprunter des mots ailleurs qui n'ajoutent rien en terme de sens, vous finirez vous-mêmes par être "empreintés" voire empruntés ...

Si vous voulez faire un passionnant voyage au centre de la langue, plongez plutôt dans le Trésor informatisé de la langue française, vous ne le regretterez pas. L'étymologie, la "science du logis des mots" comme le disent certains, est très instructive et vous réserve des voyages sidérants.

N'hésitez pas non plus à tendre l'oreille le matin un peu avant 9 h sur France-Inter. Un vieux monsieur très savant qui en connait un "reyon" vous parlera de façon enjouée du mot de la fin*

Après le temps, l'espace...

La richesse de la francophonie vient de son histoire mais aussi et surtout de la diversité de ses locuteurs. Il est donc très important d'intégrer et de valoriser celle-ci.
A cet effet, une association amie qui intervient au Burkina (encore eux !) a rencensé quelques expressions craquantes qu'elle vous livre tout de go. Vous y goberez de jolis pensements !

Allez donc aussi "flasher" sur le beau site dédié à cette semaine pleine de mots.

Outre le rayonnement de la langue, pensez aussi à profiter du rayonnement tout court. Grand beau et chaud ce matin à Paris !

Un vieux beau...

* un point de rhétorique : parler de façon enjouée du mot de la fin n'est-il pas un oxymore (à ne pas confondre avec l'"occis-mort" qui lui, est une tautologie)

Filou