"L'Europe, l'Europe, l'Europe... tout le monde en parle mais personne ne la fait !"
Si,si ... comme disait Romy.
C'est d'ailleurs une de ses compatriotes qui a enlevé le 12 mars, le titre de Miss Europe face aux 35 autres candidates présentées. En l'occurence il s'agissait d'une Europe élargie parmi lesquelles figurait la Turquie.
Shermine, une allemande de 22 ans très bien constituée, a donc remporté le gros lot composé de plein d'euros et de bagages, elle qui n'en manque déjà pas ...

A l'occasion d'un défilé "quatre-saisons" entrelardé de publicités, les miss et leur pays ont notamment pu montrer, lors de la séquence été (il fait chaud !), leurs arrières rebondis grâce à un shorty. Je suis un peu court pour expliquer ce que c'est mais nous pouvons espérer que la ceinture moralisait cet ensemble très JBG !

Le problème, outre cette exposition de formes sans fond, c'est que cette manifestation qui se voulait européenne étant quand même très franco-française :
Primo, c'était l'inévitable TF1 et son animateur vedette (bonjour Jean-Pierre) qui officiait,
deuzio, la soirée produite par l'incontournable Endemol se déroulait au Palais des sports de Paris,
tercio (sic), le jury présidé par la belle Adriana, était composé d'une brochette assez parisienne : de Charles Aznavour (que venais-tu faire dans cette galère Charles, ah oui c'est vrai, il y avait Miss Arménie) à Elodie Gossuin, très vieille Europe, en passant par le "couturier-écrivain-médium" Paco Rabanne qui devait venir présenter son Fil (d'Ariane sont nouveau bouquin), un photographe de mode à la mode, un président d'une agence de mannequins, un top-model, la spécialiste mode à TF1 et enfin le mythique présentateur de la "Star Academy" Nikos Aliagas....

Une Europe bien de chez nous, quoi ...

Encore un détail : les spectateurs ne votaient pas.

Un signe prémonitoire ?

Filou