Ca se passe tous les deux mois dans un endroit prédestiné aux miracles : le Pont Marie à Paris*.
Des gens venus de nulle part déposent des objets sur le rebord du pont et d'autres viennent en prendre, tout ceci sans aucun échange commercial... De quoi surprendre, non ? dans un monde où ce qui n'a pas de valeur marchande, n'existe pas.

Jouets en peluche, livres, boite de conserve...trouvent ou pas acquéreur auprès des badauds du bord de l'eau.

Une régle à respecter : l'objet déposé ne peut être repris "donner, c'est donner, reprendre c'est voler" comme on dit dans les cours de récréation.
Mis en place par la Coordination permanente d'offrandes publiques, cet OVNI (Objet Valorisant Non Identifié) prend petit à petit sa place sous le ciel de Paris.
Certain l'assimilent aux Flashmobs (vous savez, ces individus qui ne se connaissent pas et qui se rassemblent pour conduire une action si possible farfelue puis se séparent comme si de rien n'était), d'autres au "Book crossing", pratique qui consiste à déposer un livre n'importe où afin qu'une autre personne en prenne posssession, le lise et fasse de même à son tour...
Quoiqu'il en soit, le Grand don est grand par son coté absolu. C'est une finalité et non un moyen. Il ne s'effectue pas sous condition de ressources et ne ressemble en rien à une vente de charité. Ce n'est pas non plus une brocante, ni un vide-grenier, un happening artistique ou une création de lien social. Il n'y a pas de relation suivie entre le donateur et le récipiendaire, chacun disparaissant après l'interaction. Personne n'est l'obligé de personne, finalement...

Soudain un inconnu vous offre ....une passoire. Cela a de quoi surprendre, non ?

Les gens d'aujourd'hui peu habitués à être surpris, se méfient d'une entourloupe, d'une manoeuvre commerciale "sous-jacente"... "Il y a là quelque chose de complètement illégitime, troublant et déstabilisant dans ce transfert sans argent" comme le dit Granddon.

Alors, un peu barges, les gars de la berge ?

Peut-être tout simplement des vrais gens déstructurants qui sont en train de construire une autre réalité même si elle est taxée aujourd'hui d'incongruité. Un peu à l'instar de tous ces anonymes qui donnent de leur temps pour pousser des valeurs qui leur tiennent à coeur. Tels les auteurs et développeurs de ce logiciel libre nommé DotClear qui permet à de petits bloggeurs de livrer leur coeur...

* Grand Don aujourd'hui samedi 5 mars à partir de 14h30 au Pont Marie.

Pour en savoir plus :
  • Le site du Grand Don :
  • "Venez c'est gratuit" : un son Arte :
  • La Revue du Mauss (Mouvement anti-utilitariste en sciences sociales) :
N.B. : Ce petit billet a été écrit avec la fenêtre ouverte sur la Rue des Entrepreneurs, émission de France-Inter dont le sujet de ce matin était "Les français et l'argent : une relation ambigüe". Etonnant, non ?

Filou